SAMI/LPI

Votre maison serait-elle à l’origine de vos problèmes de santé ? Pour le savoir, faites appel au SAMI/LPI de votre province !

Qu’est-ce que le SAMI/LPI ?

Le SAMI est le Service d’Analyse des Milieux Intérieurs. Fin des années 90, suite au projet européen SANDRINE et à la prise en considération des liens entre l’environnement et la santé, les provinces ont développé ce service.

La terminologie LPI (Laboratoire d’études et de prévention des Pollutions Intérieures) est utilisée par la Province de Hainaut.

Quelle est sa mission ?

La mission de ce service provincial consiste, prioritairement, à contribuer au diagnostic médical lorsqu’un médecin généraliste ou spécialiste estime que le logement de son patient peut être la cause d’un problème de santé.

C’est le cas lorsque le patient souffre, de façon répétée, de maux de tête, de toux, de démangeaisons, d’irritations des yeux, d’éternuements,… et lorsque les symptômes diminuent en dehors de son habitat.

Sur base de la visite domiciliaire qu’ils réalisent, les SAMI/LPI peuvent mettre en évidence certaines pollutions et leur source pouvant avoir un impact sur la santé. Ils formulent une série de conseils pour permettre au patient de réduire ou de supprimer les problèmes de pollutions intérieures rencontrés.

Quelle est la procédure à suivre ?

Le patient présentant un ou plusieurs des symptômes précités doit se rendre chez son médecin généraliste ou chez un spécialiste. Si celui-ci estime que la pathologie présentée par le patient peut être liée à la qualité de l’air dans l’habitation de ce dernier, le médecin complète un formulaire de demande d’intervention ou établit une prescription médicale (reprenant ses coordonnées complètes) accompagnée d’une brève explication de l’état du patient.

Le patient prend rendez-vous avec le SAMI/LPI de sa province pour planifier une visite. Une fois sur place, l’agent du SAMI/LPI va d’abord remplir, avec le patient, un questionnaire sur son habitation et son environnement proche. L’agent va ensuite procéder à l’examen général de l’habitat (année de construction, type de canalisations, peintures…), avant d’examiner les pièces mises en cause par la symptomatologie du patient.

Dans ce cadre et à partir des symptômes décrits, les agents des SAMI/LPI vont rechercher des  sources de pollutions intérieures suivant un protocole précis, en effectuant divers mesures et prélèvements qui seront analysés en laboratoire.

Ce travail d’investigation débouche sur un rapport qui présente les résultats des mesures et analyses, comparés avec les normes de référence lorsqu’elles existent. Les liens potentiels entre les polluants et la santé sont établis et surtout, une série de conseils sont formulés pour permettre au patient de réduire ou de supprimer les problèmes de pollutions intérieures auxquels il est exposé.

En général, il s’agit de conseils simples à la portée de tous (par exemple : aération de plus longue durée…).

Le rapport ne doit pas être considéré comme une expertise du bâtiment. Les résultats présentés sont destinés strictement à la prévention médicale.

Quel est le coût d’une intervention ?

L ‘intervention du SAMI/LPI est gratuite puisque son coût est entièrement pris en charge par la province responsable. Cette gratuité est néanmoins assortie de quelques conditions :

  • L’intervention n’est possible que sur demande médicale décrivant brièvement les symptômes présentés par le patient ;
  • L’intervention gratuite ne peut être réalisée que dans des logements occupés.

Pollutions intérieures ! De quoi s’agit-il ?

Sachant qu’un belge passe entre 70 et 95 % de son temps chez lui, il est important que son habitat soit sain.

Dans un logement, il peut y avoir des organismes vivants ou des micro-organismes (moisissures, acariens…), des substances chimiques (pesticides, solvants) ou des facteurs physiques (manque d’aération, mauvaise isolation) ayant une influence négative sur la santé des habitants. Par exemple, un problème d’humidité peut engendrer le développement de moisissures ou d’acariens auxquels une personne peut être allergique.

Les meubles ou les cloisons en bois aggloméré peuvent dégager du formaldéhyde, qui est un irritant des voies respiratoires et des yeux. Les produits d’entretien très parfumés, les désodorisants, les peintures et solvants libèrent des Composés Organiques Volatils qui peuvent être à l’origine de troubles respiratoires, hépatiques et sont cancérigènes dans certains cas.

Les principaux polluants recherchés actuellement sont le formaldéhyde, les moisissures, les acariens, le monoxyde de carbone et le radon.

Coordonnées des SAMI/LPI

SAMI Brabant wallon

Place du Brabant wallon 1 à 1300 Wavre

Tél. 010 23 62 02 – sami.bw@brabantwallon.be

LPI Hainaut

Boulevard Sainctelette 55 à 7000 Mons

Tél. 065 40 36 10 – marc.roger@hainaut.be ou hvs.info@hainaut.be

SAMI Liège

Quai du Barbou 4 à 4020 Liège

Tél. 04 344 78 62 – sami@provincedeliege.be

SAMI Luxembourg

Rue du Carmel 1 à 6900 Marloie

Tél. 084 31 05 03 – samilux@province.luxembourg.be

SAMI Namur

Rue Martine Bourtonbourt, 2 à 5000 Namur

Tél. 081 77 67 14 – sami@province.namur.be